LES VOYAGES DE BILL THOMAS - DECEMBRE 2010

STRASBOURG :

Notre groupe du samedi (composé d'anciens musulmans) continue à progresser. Nous sommes entre 8 et 14 personnes dans ce groupe. La petite salle de réunion qui convient au but du groupe ne nous permet pas d'aller au-delà de 20 personnes. Pendant la soirée nous partageons des nouvelles personnelles et les besoins, nous chantons en français et en langue arabe, nous étudions la Parole de Dieu et nous prions beaucoup. Nous partageons aussi une collation qui aide à maintenir une ambiance conviviale.

Selon nos plans, nous avons le projet d'inviter une fois par mois des inconvertis. Mais Dieu n'a pas toujours les mêmes horaires que nous! Par exemple, il y a deux semaines, quand je me trouvais devant l'entrée du bunker où nous nous réunissons, un musulman qui s'appelle Ben s'est approché de la porte. L'adresse qu'il cherchait était celle du même bâtiment. Il était arrivé pour un cours de musique dans une autre partie du bâtiment. A cause d'une erreur de communication, son professeur de musique n'y était pas, alors Ben est resté avec nous. Et le samedi suivant il est revenu au groupe après son cours de musique. En fait, Ben avait assisté à une de nos réunions d'évangélisation l'an dernier. Progressivement il s'expose à l'Evangile.

Une autre personne présente dans le groupe ce jour-là était une algérienne musulmane de 22 ans qui s'appelle Miriam. C'est Moncef qui l'avait amenée. Elle s'est déclarée musulmane à 200 pourcent, mais se trouvant dans la présence d'autres personnes algériennes, elle était tout de suite à l'aise. Samia, un membre du groupe, a donné son témoignage pour le bien de Miriam, et après elle a prié que Dieu lui ouvre le cœur. Ce samedi-là une réunion d'évangélisation eut lieu à l'église EPIS, donc nous avons raccourci notre rencontre pour y aller. A la fin de la réunion d'évangélisation, Miriam s'est avancée avec Moncef pour parler avec le prédicateur.

Le samedi suivant Miriam est revenue au groupe et j'ai pu lui donner quelques explications sur l'Evangile, surtout concernant les chants qui parlaient de la croix dont elle ne comprenait pas la signification. Miriam a mentionné qu'elle et son mari ont quelques soucis d'ordre social et économique. Je lui ai dit que nous sommes un groupe où les membres se préoccupent les uns des autres d'une manière pratique et nous portons les uns et les autres dans la prière, croyant que Dieu nous écoute. Mais avant tout il nous importe que les personnes entrent dans une relation personnelle avec Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur.

Ce ministère continue surtout par l'évangélisation par l'amitié. Continuez à prier pour nous et les nouvelles personnes qui commencent à venir.

HAITI :

Dieu voulant, du 22 au 29 novembre je serai en Haïti. Le pasteur qui me reçoit m'a dit que, en plus de la destruction causée par le tremblement de terre et maintenant par le choléra, l'église se trouve confrontée à un autre défi, à savoir l'acceptation croissante de l'homosexualité. Certaines églises acceptent comme membres ceux qui pratiquent cette abomination. Priez que Dieu me donne la sagesse, le courage et la protection divine lors de ma visite.

PERSPECTIVES FUTURES :

Suite à ma conversation avec le nouveau secrétaire général de la Mission Baptiste Européenne Internationale, M. Christoph Haus, nous développons ensemble le projet d'une série de visites d'évangélisation et de formations des pasteurs que je pourrai assurer en Afrique et ailleurs. J'en reparlerai prochainement.

NOUVELLES DE LA FAMILLE :

Notre fils Ivan, son épouse et leurs deux enfants nous rendront visite à Strasbourg vers Noël et nous nous en réjouissons. Sans doute, vous aussi vous aurez la joie de passer ces congés de Noël en famille. Que le Seigneur vous bénisse richement.

Bill Thomas


 Haut de page   











Bill prêche en France



Pontoise